dimanche 9 juin 2013

Jouons encore avec Geoguessr (3)

(Le début est ici → (1) et la suite là → (2).)


13.


C'est beau. Un peintre pourrait s'installer pile à cet endroit et faire quelque chose de chouette, honnêtement. Ça me fait penser au Canada ou aux États-Unis, à cause des feuilles d'automne rousses (ce qui est une raison idiote de penser au Canada) et peut-être à cause du style de maison (ce qui n'est pas très fondé non plus, juste une intuition comme ça).


Je commence à connaître un peu ce jeu maintenant, suffit de se déplacer jusqu'à trouver une inscription et rechercher cette inscription sur Google…

“Lanttogården är en 1800-tals lantgård som restaurerats i tidstypisk byggnads-stil. Här erbjuds övernattning med självhushåll. Lanttogården är Kääntöjärvis hembygdsgård med en massa sevärda bruksföremål. Den kan även hyras för boende, möten, konferenser m.m.”

Cette description est toute en suédois, à part le nom Kääntöjärvi qui est on ne peut plus finlandais. Le saviez-vous ? Il existe une minorité de finnophones en Suède et une minorité de suédophones en Finlande. Vous en foutez-vous ? Probablement. En l'occurence, ça permet de ne pas savoir du tout si on est en Suède ou en Finlande, à moins de chercher une carte sur Google.



C'est pas très grand, Kääntojärvi. 11 habitants au total… et quasiment trois fois plus d'hommes que de femmes.

J'espère qu'il y a au moins un(e) bon(ne) peintre parmi ces 11 personnes.





14.


Monsieur Google est en train de se casser la figure depuis une falaise : (


Ah non.

Mais Monsieur Google ne suit pas le chemin comme tout le monde, Monsieur Google n'emprunte pas l'escalier comme tout le monde, non, monsieur Google fait son rebelle à marcher sur les gros cailloux à côté, genre M Google dans la place G2O représente son style tavu le monde est à moi j'peux aller partout yo j'marche sur les gros cailloux.

(… monsieur Google ne gagnera sans doute pas le prix du rappeur le plus talentueux de sa génération.)

Toujours est-il qu'en l'absence de chemin, je ne peux pas me déplacer. Les flèches habituelles en bas de l'écran ne sont pas là.


Ce H indique peut-être une piste d'atterrissage pour hélicoptère, ce qui ne m'aide pas du tout. D'ailleurs ça me paraît plutôt petit et accidenté comme piste d'atterrissage. J'hésiterais à y faire atterir autre chose qu'un mini-hélicoptère Mécano. Mais c'est peut-être parce que j'apprécie mal les distances.

Sinon il y a une carte illisible et une plaque tout aussi illisible (elle a l'air complètement noire) sur un rocher à côté… Franchement, je ne vois pas. Je vais cliquer au pif dans une région où il y a des montagnes, en Asie parce que les touristes de dos ont l'air vaguement asiatique, mais si ça se trouve je me plante complètement.




15.


D'habitude je râle quand je tombe sur une route, mais celle-là est assez marrante, tiens. Il y a une voiture qui avance dans l'eau, et des types qui courent après.

J'aimerais signaler au grand génie civil responsable de cette situation que les ponts, c'est censé se construire au-dessus de l'eau, pas dans l'eau.


Je me demande si monsieur Google est en voiture et se gausse des gens qui le suivent dans la gadoue, ou bien s'il est en train lui aussi de gambader joyeusement dans les eaux boueuses en essayant de rattraper la voiture devant.


Même écrire des panneaux lisibles, ils sont pas capables dans ce coin. C'est tout flou.
Ça ressemble à « Katherine 192 », non ?
Allons voir plus loin.












Ah ben oui, elle est là. Salut Katherine. o/


Je vous laisse deviner dans quel pays c'était. J'aime beaucoup le nom du parc Purnululu au sud-ouest en tout cas.



16.


Cette mosquée ( ? ) est bien jolie, je me demande si c'est un édifice connu que je ne connais pas ou…


Curieux — on dirait un alphabet latin qui imite l'alphabet arabe. Ou de l'arabe qui imite l'alphabet latin ? Je déchiffre “Kpelltebckke cyberkpbi”, ce qui ne ressemble pas à grand chose et me paraît assez imprononçable. C'est peut-être un autre alphabet que je ne (re)connais pas.

Sous l'inscription, plein de portails numérotés. Aucune idée d'où on est ni ce que peut bien être ce bâtiment, mais ça m'intrigue.


Ah OK, c'était de l'alphabet russe avant. J'aurais dû y penser tiens, je me sens bête !



Ils ont des bâtiments qui claquent pas mal, les russes, quand même.
C'est peut-être Poutine qui envoie les architectes et les ouvriers au goulag s'ils ne construisent pas de bâtiments assez beaux pour lui, allez savoir, mais le résultat est là.


Sympathique, cette petite carriole !
J'ai essayé de tâtonner avec le visualisateur clavier pour rentrer les caractères sur Google, mais sans succès… je ne reconnais déjà pas la sorte de lambda après la sorte de C, donc c'est mal parti pour la suite.

En me baladant un peu, j'ai vu un truc de l'Unesco, plein de bâtiments à l'air classe et une demoiselle habillée en rose fuschia et noir. C'est une grande ville en tout cas. Je vais tenter Moscou à tout hasard ?





17.


S'il y avait un peu plus de couleurs criardes, des anneaux qui tournent partout et du poison rose en bas, je dirais qu'on est dans le monde Chemical Plant de Sonic 2.

(À quoi sert ce grand dôme mystérieux en arrière-plan…?)


Il y a quelque chose qui me plaît dans ces grands paysages géométriques de métal et de béton aux couleurs naturelles, au milieu des grands espaces. Une usine, c'est généralement moche, quand on ne voit qu'un hangar peinturluré aux couleurs de l'entreprise. Mais là, ces assemblages de formes brutes, non repeintes, ça s'harmonise même avec le paysage.


Même le panneau d'entrée est sobre et de bon goût : pas de mascotte à la noix, pas de couleurs primaires ni de polices kikoo.


Le nombre d'éoliennes sur les collines derrière est impressionnant… ça doit faire un de ces bruits ! (J'ai entendu dire que vivre près d'éoliennes pouvait être très désagréable d'ailleurs, provoquer des migraines constantes etc.)


Bon, j'ai trouvé grâce à un panneau indicateur, comme d'habitude. L'intérêt du jeu n'est pas vraiment là je trouve, c'est plutôt de tomber au hasard dans des endroits sympa.




18.


Monsieur Google est dans un stade de foot en train de regarder un match invisible entre deux équipes de joueurs invisibles qui jouent avec un ballon invisible. On s'amuse comme on peut, monsieur Google.

Ce qui est cool, ce sont les boutons à gauche qui permettent de changer d'étage, j'avais pas encore vu ça !


Le stade est en construction en fait, du coup c'est un peu plus intéressant à voir que ce à quoi je m'attendais.


Ça me donne envie de sortir, toute cette neige ! Peut-être qu'on verrait monsieur Google manger une poutine, puis monsieur Google se casser la figure sur du verglas ? Allez, on clique sur les étages du haut, direction la sortie !


L'un des joueurs de foot invisibles a fait l'amour à une femme visible et voici leur fils : un homme mi-visible, mi-invisible. Ou alors c'est un voyageur dans le temps, photographié pile en train d'aller voir en 2050 s'il y est.

Je n'ai pas trouvé comment sortir de l'enceinte du stade, mais au moins je sais précisément où on est. Sauf que je ne peux pas cliquer directement sur le stade de Montréal dans Google Maps, au lieu d'épingler le purnululu ça ouvre une mini-fenêtre avec des infos sur le stade. ¯\(°_o)/¯

Je dois épingler mon purnululu un peu à côté. Du coup je…


… hein ? Ah ben lol. J'ai cliqué au plus près possible sur le stade de Montréal et ça me donne ça \o/



19.


Je suis devant des bonsaïs d'une taille exceptionnellement grande, ou devant des arbres géants exceptionnellement petits. J'hésite.


J'admire le majestueux vol plané de ce brave pigeon nippon, que je baptise Purnululu.

Vole, Purnululu, vole ! Vole là où te mènent les vents, là où fleuriront tes rêves, là où… euh… là où monsieur Yoshida vend des glaces :


Monsieur Yoshida aime manifestement attirer l'œil de la clientèle avec des grands caractères partout. Si vous êtes curieux, les parfums de glace proposés sont chocolat (チョコ, prononcez “tchoko”), fraise (苺, prononcez “ichigo”), soda (ソーダ, prononcez “sôda”), matcha (抹茶, prononcez “matcha”) et… je ne sais pas trop, sur la dernière il y a noté vanille (“banila”) sur le cornet mais yuzu sur la boule.

Le soda bleu, je pense que c'est le Ramune/ラムネ (prononcez “lamouné”), une sorte de limonade japonaise beaucoup trop sucrée dont les bouteilles présentent la particularité d'être fermées avec une bille, maintenue par la pression du gaz carbonique — il faut taper pour éjecter la bille avant de boire, ce qui est plutôt chouette comme idée. Le Ramune existe en plusieurs goûts, dont le fameux goût “Disco Dance” (sic). Je suppose qu'il faut boire cette dernière avec les oreilles.

Quant au matcha, c'est de la poudre de thé vert au goût très prononcé, très herbacé — personnellement j'adore mais certains détestent ! C'est l'un des parfums traditionnels des desserts japonais avec l'azuki (haricot rouge sucré) et… euh, c'est quasiment tout. Les desserts japonais sont traditionnellement au haricot ou au thé vert, ils sont très jolis et très bons mais n'ont pas beaucoup de variété à ce niveau.

Et le yuzu, c'est une sorte d'agrume qui est en vogue un peu partout depuis quelque temps.


Nous sommes devant le château Kōchi, situé dans la ville de Kōchi, dans la préfecture de Kōchi.

http://en.wikipedia.org/wiki/K%C5%8Dchi,_K%C5%8Dchi

"Kocchi kocchi !" signifie "viens là !" en japonais. Cette information ne vous servira probablement jamais, mais si vous avez bien suivi ce post, vous savez désormais dire “viens là ! fraise !” en japonais.



20.


Ce cheval semble tourner la tête vers moi et me dire :


Hé bien allons-y ! Et… oh là là, mais c'est formidable !




Monsieur Google a gagné 1234567890 points pour cette manche.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire