vendredi 5 septembre 2014

test de jeu vidéo n° 39 : Fez


Noswaith dda, gyfeillion! Aujourd'hui, je vais vous parler de Fez, un jeu que j'ai adoré. Bon, vous le connaissez certainement déjà, et plein de bonnes critiques ont déjà été écrites à son sujet, mais tant pis, j'en parle quand même.

Fez ressemble à première vue à un petit jeu de plate-formes rétro en 2D. En réalité, il s'agit plutôt d'un jeu d'exploration et d'énigmes en 3D. Vous incarnez Gomez, un petit bonhomme adorable, candide et guilleret qui vit dans un petit village tout en hauteur… Un jour, un vieux bonhomme appelle Gomez en haut du village et là — !!! — de la lumière apparaît ! un énorme cube jaune vous communique des formes bizarres ! des effets spéciaux arrivent et POUF ! Magie ! It’s Gomez time! Vous avez un chapeau et l'univers vous apparaît soudain dans toute sa majestueuse tridimensionnalité ! Il est temps de partir à l'aventure !

L'univers de Fez est beau et varié, coloré sans être naïf ; il est divisé en plusieurs mondes avec chacun leur ambiance, il y a un cycle jour/nuit, et tout est accessible dès le départ — il n'y a aucune linéarité, vous êtes libre d'aller là où vous voulez. La bande son est très réussie (signée Disasterpeace, un nom connu dans le milieu), le pixel art est irréprochable, Fez a son style propre malgré son style 16-bit est il est tout simplement agréable de se balader de tableau en tableau en cherchant de nouvelles choses. Fez est également un jeu non violent, et les phases de plate-formes sont rarement difficiles. Vous n'avez d'ailleurs aucune pénalité si vous mourez, parce que là n'est pas l'important.

L'intérêt principal de ce jeu, c'est de découvrir puis de comprendre le monde qui vous entoure. Fez fonctionne sur plusieurs niveaux : vous pouvez accéder à la première fin en vous contentant de vous balader partout et de résoudre des énigmes simples à base de blocs et de rotations de perspective… mais vous rateriez ce qui rend le jeu vraiment intéressant. Lors de votre périple, vous tomberez sur des gravures, des inscriptions, des personnages inattendus : ne croyez pas qu'il s'agisse uniquement de décoration ! Fez a l'air d'un petit jeu indépendant sans prétention, mais il est en réalité très riche, par certains côtés plus proche de Myst que de Super Mario Bros. Si Dot, la créature colorée qui vous accompagne lors de votre aventure, vous explique les bases, c'est vous qui découvrez l'histoire et les secrets potentiels de la civilisation qui vous entoure — pas par le biais de cinématiques ou de conversations passives, mais en prenant des notes et en vous creusant la tête. Pour un petit jeu mignon divisé en tableaux très courts avec des graphismes 16-bit, c'est une sacrée bonne surprise.

Et la difficulté du jeu est… multiple. Si un enfant pourra prendre plaisir à collecter tous les cubes jaunes de l'univers pour voir la première fin, il existe autant d'autres secrets, nettement plus difficiles à trouver… Pour accéder à la seconde fin du jeu et avoir tous les trophées, il vous faudra une bonne dose de réflexion. Et si vous voulez tout trouver, mais absolument tout… vous avez l'équivalent de la production française annuelle de pain et de viennoiseries sur votre planche. En fait, d'après le créateur du jeu, il reste encore des secrets que personne n'a trouvé ! (Rassurez-vous, ces trucs vraiment hyper-tordus ne vous apporteront rien de concret dans le jeu… A priori.) — Malgré le côté ardu de certaines énigmes, Fez n'est pas si frustrant que cela : j'ai passé pas mal de temps à bloquer dans certains tableaux, mais au final, mes sessions de jeu (d'une à deux heures) ont rarement été vaines.

howlongtobeat.com prétend que Fez a une durée de vie de cinq heures, mais pour le coup, je n'y crois pas. Accéder à la première fin vous prendra peu de temps ; accéder à la seconde sans soluce vous prendra un temps… proportionnel à votre capacité à résoudre les énigmes. (J'ai oublié le temps qu'il m'a fallu. Une trentaine d'heures, peut-être un peu plus ?)

… Alors, ça vous tente ? Vous avez envie de vous lancer ?

Alors voici quelques conseils et remarques qui vous seront utiles :

  • Un pote m'a recommandé de tenir un carnet de jeu et d'y noter tous les trucs bizarres que l'on voit. C'est un excellent conseil : le carnet s'avère même indispensable. Attendez-vous à passer une partie du jeu console ou PC éteint(e), sur papier, à essayer de comprendre les trucs notés en question !
  • Soyez vraiment attentif aux détails… Il est très facile de passer à côté d'un ou deux éléments très importants qu'on pourrait prendre pour du simple décor, et de rester bloqué pendant des heures après.
  • Sachez qu'on ne peut pas tout trouver lors de la première partie ! Pas la peine donc de vous énerver si vous êtes complètement bloqué et que vous n'avez pas encore vu la première fin. Le « New Game + » est en réalité la suite directe de votre première partie, et vous gardez tous les items que vous aviez déjà trouvés.

Enfin, il y a tout de même deux choses que je reproche à Fez, et qu'il vaut mieux savoir également avant de s'y lancer :

  • Le jeu prétend être traduit en français. N'en croyez rien. Je ne peux pas en dire plus sans trop en révéler, mais si vous n'êtes ni geek ni anglophone, vos chances de résoudre le jeu intégralement sans aide sont à peu près nulles…
  • Par moments, vous tomberez sur des QR Codes (ce qui m'a fait pester au début vu que je n'ai pas de smartphone). Ignorez-les ! Si vous les scannez, vous tomberez sur des combinaisons de touches qui vous tueront une énigme à chaque fois. Le jeu étant basé sur des énigmes, mieux vaut s'y frotter pour de vrai, non ?

Voilà, voilà.

Si vous voulez tout savoir, j'ai eu besoin de la soluce quelques fois, mais pas autant que je le craignais. Il existe un bon guide en PDF qui vous donnera des indices plutôt que de vous balancer les solutions à chaque fois ; vous pouvez le télécharger ici. Mais je vous conseille d'éviter de le consulter avant d'en avoir besoin !

Personnellement, depuis que je l'ai découvert, Fez fait partie de mes jeux préférés. J'espère que ça vous aura donné envie d'y jouer !

(Et ça me rend triste de savoir que Fez II a été annulé.)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire